Les habitants de Bompard PDF Imprimer



J'ai visité le site "labuttebompard" voici mon avis personnel : je l'ai trouvé très intéressant, l'introduction est géniale avec le son qui accompagne le défilement des documents.
Les thèmes sont bien détaillés avec tous les vieux documents à l'appui, par contre certains de ces documents, surtout ceux qui sont écrits, ne sont pas très lisibles (Je sais qu'il n'est pas facile de scanner parfaitement toutes ces archives ). G D

Magnifique.  P S.

Merci pour les photos. M R.

Bravo, Votre création est passionnante et donne une dimension nouvelle à l'ensemble des fascicules que nous avions eu le plaisir de parcourir, il y a quelques années déjà. J P S.

Un seul mot : BRAVO !!!!! C R.

Un grand Bravo et merci pour votre super travail .. Je me régale à lire l'histoire de notre quartier .. cela fait 26 ans que nous y habitons à présent (moi surtout )et je l'apprécie de plus en plus ,c'est vraiment la campagne à la ville avec la mer en bonus !! A B.

Un splendide transmission de l'histoire et du savoir! bravo! N L.

Je savais déjà qu'il s'agissait d'un excellent travail par le biais des fascicules déjà en ma possession.
Aujourd'hui,  le site ainsi présenté donne une dimension encore plus grande à la couverture de ton sujet .
J'ai déjà commencé à relayer l'info.
1000 bravos pour ce travail de devoir de mémoire, outil indispensable pour la bonne connaissance de notre quartier. G L .

Bien reçu votre document; félicitations pour la réalisation, et merci. M T.

Suite à la réception de ton lien du site Bompard, que je me suis empressé de compulser sur toutes ses coutures et dans tous ses tréfonds; j'ai d'ailleurs transmis l'information.
J'ai trouvé la somme de documents et traces du passé impressionnante, ainsi que les différents thèmes abordés.
Je te félicite pour la qualité de la présentation et le professionnalisme de ce site. G B.

Un grand bravo ! C'est magnifique ce que tu as fait ! S P.

Un grand bravo pour ton site. Je n'ai pas encore tout regardé dans le détail mais cela doit représenter un travail énorme pour collecter toutes ces infos, ces docs,.....sans parler du site informatique lui même : es tu devenue experte ou as-tu quelqu'un qui t'aide sur le plan informatique.....?? R A.

Patricia GUILLAUME, conceptrice du site : super tous ces commentaires.
C'est vrai que ça fait un beau site bien riche avec toutes ces informations que vous avez collectées !
C'est bien que ça existe dans ces temps où la transmission des "histoires" est paradoxalement si difficile.

GENEANET

Frédéric Thébault de Assistance GeneaNet [ Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ]

Je vous envoie ce petit mail car je souhaiterai proposer dans une prochaine lettre d'information (mercredi 18 probablement) un coup de cœur sur votre site "la butte Bompart". Je pense que vous n'y verrez pas d'inconvénient, en tout cas c'est un travail impressionnant et vraiment passionnant que vous avez réalisé, ça mérite qu'on en fasse de promotion !
Cordialement,
--
Frédéric, assistance GeneaNet


GeneaNet : La butte Bompard, ou l'histoire d'un quartier
La généalogie, ce n'est pas seulement la reconstitution de sa famille au travers des siècle, de ses seuls ancêtres. Cela peut aussi être l'histoire d'une maison ou, comme l'a remarquablement réalisé Monique Bonavia-Michelet, la reconstitution de tout un quartier au fil des décennies, comme ici à Marseille.


"En regardant les plaques photographiques laissées par mon grand-père maternel, -une grande pinède pleine de vie, du linge qui sèche entre deux arbres, un bassin rustique, des rocailles, des voisins qui posent au milieu d'un chemin de terre- j'ai eu peine à réaliser  que ce décor  champêtre de 1915 se situait dans l'actuelle impasse Bec."


C'est par ces termes que Monique explique l'origine de sa quête. En véritable historienne (qu'est-ce que la généalogie, sinon l'étude la micro-histoire ?), elle a eu envie de reconstituer la vie de ses ancêtres au travers de l'évolution de leur habitat résumé  ce quartier de la butte Bompard, à Marseille. Monique a commencé par le commencement : rencontrer les principaux concernés, les habitants. Les plus âgés lui ont transmis souvenirs, photos, coupures de journaux, mais aussi factures et divers "vieux papiers témoignant d'un passé révolu.


Le travail de mémoire s'est également, bien sûr, déroulé aux archives communales, mais aussi dans les musées et dans les livres. Il a fallu ensuite tout reconstituer, patiemment, méthodiquement, puis mettre le résultat de cette passionnante enquête en forme, facilement lisible et consultable par tous grâce à l'Internet.


Le site est très simple d'accès grâce à un menu dont chaque thème peut être consulté séparément. Situation géographique / Les rues / La vie autrefois / Les commerces / Les portraits / Les écoles / La vie religieuse / Les services publics / La Guerre de 39-45 / Au bord de la Méditerranée / La vie culturelle et artistique.


Les articles sont abondamment illustrés, fort bien documentés, et tout simplement passionnants. Nous ne les avons pas comptées, mais le site dépasse largement la centaine de pages. Et cerise sur la gâteau, tout cela est téléchargeable au format PDF.


La Butte Bompard est un site-modèle qui devrait en inspirer plus d'un, et la preuve qu'il n'est pas nécessaire de faire des années d'études historiques pour réaliser un tel travail. Bravo Monique !


Les courriels des généalogistes

Votre site sur votre quartier est superbe. Juste, un détail, situez le dès le début...Pour les gens comme moi qui ne savent pas où c'est. B C.


Mercredi 18 mars : je viens de découvrir, par l’intermédiaire de GeneaNet, votre site sur Bompard, et je voulais simplement vous féliciter pour votre formidable travail, bien que ce  village  ne m’intéresse pas généalogiquement (ce serait plutôt Saint-Giniez et Plan-de-Cuques) mais j’ai très apprécié votre travail(comme je suppose toute bonne Marseillaise !). Alors voilà, MERCI, M F.


Geneviève  :  sublime votre site "la butte bompard", j'y ai fait un tour et voulais vous mettre un message et...le temps passe.

Au hasard de mes recherches généalogiques (sur GeneaNet) j'ai découvert votre blog. Je n'ai pas encore tout vu, mais j'en ai pris "plein les mirettes"!
BRAVO pour ce travail de recherches, et bonne continuation!
Il est certain que pour le Marseillais de naissance que je suis (je n'ai quitté Marseille qu'en 1982 et vit actuellement en banlieue de Toulouse) le nom de BOMPARD a fait "TILT" !
Ceci étant je n'ai pas du tout pensé aux DARS qui y ont vécu. En effet mon oncle Adrien et son épouse Blanche ont tenu un bar du côté Sud de la butte dans les années 50, si mes souvenirs sont bons. Mes parents étant séparés et ma mère ayant coupé toute relation avec ma famille paternelle vous comprendrait que ce souvenir soit vague. Ce dont je me souviens, c'est que l'on ne pouvait y accéder qu'à pied, les transports en commun n'ayant pas encore la possibilité de se hisser là haut, par ce côté.
J'ai pu joindre aujourd'hui ma Tante Blanche qui vit à Ste Marguerite ; elle me précise que le bar en question était situé Chemin du Roucas Blanc au pied de  l'escalier menant à Notre Dame de la Garde, à, proximité du Bd Télène, dans un virage en "épingle a cheveu". Existe-t-il encore? Je ne sais pas.
Par ailleurs mon père, peintre en bâtiment, a participé en 1935/36  (je n'était pas encore né) à l'opération de "redorure" de la statue de Notre Dame de la Garde, et connaissant le quartier comme sa poche a, avec d'autres, "guidé" les troupes du Général de MONSABERT  dans l'attaque de la butte lors de la Libération. Le monde étant décidément petit, j'ai en ma qualité d'Administrateur de biens, géré le patrimoine immobilier des cousins du Général De MONSABERT à Toulouse, et le "châtelain" du village où j'habite SAINT GENIES BELLEVUE ( le Général Comte de LASSUS de SAINT GENIES) a appartenu, alors qu'il était jeune officier, à l'Etat Major de MONSABERT. J'ai eu l'occasion d'évoquer avec lui la Libération de Marseille.
Tout cela est si loin, mais quel plaisir que d'évoquer ces souvenirs, surtout lorsqu'on est un peu éloigné de son "pays" et passionné d'Histoire.
Encore bravo et merci pour le travail que vous faites. C D

La lettre Généanet de mars reçue ce matin, est toute élogieuse à ton égard à propos de ton travail sur ton quartier ; j’en suis très heureuse ! A M.

J'habite à l'entrée du Bd des Dardanelles ,mais depuis 35 ans seulement, une de mes filles habite rue Vendôme, j'ai fait si souvent  ce trajet à pied ou en voiture que je suis absolument ravie de  découvrir votre travail. Je ne sais pas si cela peut vous intéresser mais j'ai photographié  ( en numérique ) systématiquement tous les frontons au dessus ou  autour des N°s de la rue d'Endoume, entre la place Joseph Etienne  et  l'avenue Tolstoï, ainsi que les deux statues de vierges qui  subsistent, et une petite ruelle en escalier qui prend dans la rue  d'Endoume directement et qui ne doit pas avoir tellement changé !Encore une fois je vous redis mon admiration, Et vive Geneanet qui permet de découvrir un tel travail pour un  quartier qui est pratiquement le mien !Tout à votre disposition. Cordialement A C-L

Merci pour avoir mis sur Geneanet ce dossier. Un marseillais isolé dans la Drôme a été ravi de lire votre dossier, surtout que ce marseillais a passé son enfance bd Autran. Encore merci. M T G

Bravissimo remarquable travail, j'adore. moi qui -pour l'instant-  vit (à mi temps) à Versailles mais qui a son  petit cœur tout au bout du boulevard Bompard, je me régale en  parcourant votre site et les merveilleuses histoires de la butte. Mon super boucher "jean marc" a eu raison de me dire d’aller sur votre  site. Merci beaucoup, je commence bien la journée peut être nous croiserons nous sur la butte. B B.


Les commentaires sur le blog GeneaNet

Monique est une généalogiste qui aime partager son enthousiasme, sa curiosité et sa culture avec les cousins...et nous sommes tous ses cousins à ses yeux ! Bravo et merci Monique !
Rédigé par : bricor | 18 mars 2009 at 07:54


Habitant ce quartier, je suis totalement admirative et ravie de ce travail :
Merci à Monique de nous le faire partager
Rédigé par : auffette | 18 mars 2009 at 19:39


J'ai été ravie de pouvoir lire cette documentation sur le quartier Bompard. Mes grands parents y ont vécus de 1905 à 1970 , 8 impasse Bec. J'ai bien connu, enfant M. Camille Raffin, voisin et ami de mon grand père, j'ignorer totalement ses talents de photographe. Merci encore de votre travail..
Rédigé par : Sidomege | 19 mars 2009 at 09:23


Un magnifique travail, plein de sensibilité, et qui ne fait pas doublon avec la chronique familiale de Monique, également très belle: http://gw5.geneanet.org/index.php3?...
Rédigé par : Gondremarck | 19 mars 2009 at 12:32


Les quartiers de Marseille sont des villages. Monique a fait revivre Bompard, tout d'abord dans des fascicules, maintenant dans ce site ; c',est très bien articulé, documenté, illustré, et maintenant accessible à tous.
Bravo Monique et merci.
Rédigé par : Marie Louise BICAIS MULLER | 21 mars 2009 at 07:38


J'ai été ravie de pouvoir lire aussi cette documentation sur le quartier Bompard,que de souvenirs. Mes parents et moi même y ont vécus de 1950 a 1957 a peut prés ils avait une droguerie en face l immeuble a l époque (la savoisienne) merci pour cette magnifique ballade dans le temps. Millon
Rédigé par : celou | 21 mars 2009 at 09:49


J'ai habité longtemps tout proche, à Samatan...Félicitations
Francis.
Rédigé par : Francis PELOTIER | 21 mars 2009 at 11:05


Madame, merci de ce merveilleux travail sur le quartier Bompard. Car pour moi il complète ma documentation sur la fin de vie hélas de mon grand-père paternel, que je n'ai pas connu. Il était Pilote du port de Marseille. Il est donc décédé au 9 traverse des Bons Voisins le 3 novembre 1913. Je n'ai vu le jour que sept années plus-tard. Mais mon père m'a raconté toute son histoire. Comprenez que faisant de la recherche généalogique à titre privé, je suis très attaché à tous ces événements. Encore merci pour ce beau travail. Cordialement
Rédigé par : Francis | 21 mars 2009 at 11:23


Du petit lait, ..... merci pour tous ces beaux souvenirs, à conserver et à commenter auprès de nos enfants et petits enfants.
Merci encore!!! Beau travail. Micheline Ramel
Millou.
Rédigé par : millou | 24 mars 2009 at 15:53


Après le vernissage


Je voudrais vous redire combien votre site est un bonheur pour moi qui ai découvert ce quartier au moment de ma retraite...j'ai apprécié votre travail qui témoigne d'une vraie recherche sur l'histoire locale et qui m'a appris beaucoup de  choses sur Bompard j'habite rue Perlet au N° 26 et j'aimerais que vos racontiez encore sur cette rue! je vous redis ce
que je vous ai dit au vernissage : je voudrais acheter un fascicule(s'il vous en reste) pour garder un écrit sur ce quartier qui est devenu le mien.
Encore merci très cordialement. A F-D


Nous sommes très contents pour toi ! c'est effectivement une belle réussite
et tu peux être fière !!!nous t'embrassons. C &D  P

Je voudrais vous redire combien votre site est un bonheur pour moi qui ai découvert ce quartier au moment de ma retraite...j'ai apprécié votre travail qui témoigne d'une vraie recherche sur l'histoire locale et qui m'a appris beaucoup de  choses sur Bompard j'habite rue Perlet au N° 26 et j'aimerais que vos racontiez encore sur cette rue ! A F-D 13 avril 2009

J'ai visité votre site qui est très beau et très agréable à suivre. C'est une belle initiative. R P, artiste peintre (GeneaNet) 25 avril 2009.

Chère Madame,
Adhérent de l'association depuis peu, je viens de recevoir votre mail et le lien qui m'a comme par magie conduit au travers des âges de notre quartier.
Quelle belle surprise!
A cette vue, on se rappelle à propos en ces temps uniformes que nos quartiers ont une saveur bien à eux.
Merci d'avoir partagé ce travail avec nous. R G.
 
Je viens de feuilleter avec grand plaisir votre document sur Bompard. Bravo pour cet important travail.
J'ai habité Rue Ardisson entre 1939 et 1948. école de La Poudrière. J'ai d'ailleurs écrit un livre sur cette période J'étais à l'école de La Pierre de 1944 à 1947 ou  j'ai côtoyé un sympathique Balocco; j'avais de 11 à 14 ans, était-il de votre famille?
J'ai encore quelques documents de cette époque peut-être même sa photo. Et vous?
A bientôt le plaisir de vous lire. R M.

J'ai bien reçu votre message, effectivement, nous ne nous connaissons pas, mais nous avons habité ce magnifique quartier d'Endoume. En fait, mes parents se sont établis à Marseille en 1958, quittant définitivement la ville de St-Etienne où je suis né. J'avais 10 ans. Nous habitions ce lieu jadis de mauvaise réputation qui s'appelle Samatan. L'essentiel de mes activités d'enfant et d'adolescent s'est passé à la paroisse d'Endoume, aux scouts et à la chorale.
J'ai bien entendu visité votre site Internet. J'ai lu votre ouvrage (il me reste quelques pages à dévorer) avec beaucoup d'intérêt et je vous adresse tous mes compliments pour toutes les recherches que vous avez faites, tant sur le plan historique, géographique, géologique, social... J'ai encore beaucoup d'amis à Endoume (ma femme est une ancienne de la Gavelière...) et je m'en vais de ce pas leur recommander chaleureusement la lecture de labuttebompard.com, il y a gros à parier qu'ils seront très intéressés eux-aussi par l'histoire de leur quartier.
Bien à vous et merci de contribuer à l'enrichissement du patrimoine marseillais. D R (copains d’avant)